Qui sommes-nous ?

Ce club est le regroupement de tous les professionnels pratiquant
la zoothérapie et/ou la médiation par l'animal et ayant été rigoureusement
formés par IFZ (Institut Français de Zoothérapie). Les professionnels d'un
autre pays que la France et ayant été formés par IFZ, peuvent également y
adhérer.

Le réseau a mis en place une Charte d'Éthique et
de Déontologie spécifiquement adaptée aux besoins des intervenants
professionnels en zoothérapie et/ou en médiation par l'animal.


Ce Regroupement est né de la volonté d’un grand nombre de professionnels
de la santé, du social et de l’enseignement spécialisé, ayant suivi les formations
de zootherapie de Institut Français de Zoothérapie.

Il a pour but :

  • D’établir un réseau de professionnels zoothérapeutes et intervenants
    en médiation animal ayant suivis des formations de l’Institut Français
    de Zoothérapie.
  • De permettre à chaque membre d’affirmer, de défendre et de protéger
    sa spécialité et la technicité de la mise en place d’ateliers et/ou de séances
    de médiation par l’animale au profit d’enfants, d’adultes et de personnes
    âgées en difficulté, toutes difficultés confondues.
  • Situation de handicap mental, psychiatrie, inadaptation sociale,
    démences, trouble du comportement, trouble des apprentissages…
  • Créer des échanges d’idées et de collaboration entre les membres
    du Syndicat
    .
  • Organiser des initiatives d’informations sur la médiation par l’animale
    et des rencontres entre les acteurs du social et de la santé par des
    colloques, des conférences, des rencontres.
  • Respecter la Charte d’étique et de déontologie du réseau des
    professionnels zoothérapeutes et intervenants en médiation par l’animal.

    Respecter les droits de l’humain.
  • Respecter la Déclaration Universelle des Droits de l’Animal.
  • Être le représentant et l’interlocuteur officiel auprès des pouvoirs publics
    et privés en ce qui concerne les activités professionnelles en Médiation par
    l’Animal et en particulier pour les personnes suivantes :

 

  1.  en Situation de handicap mental et maladie mentale.
  2. Jeunes en inadaptation sociale et en délinquance juvénile.
  3.  Personnes en institut pénitentiaire.
  4. Enfants malades dans les hôpitaux.
  5. Jeunes en échec scolaire, troubles des apprentissages.
  6. Personnes en décrochement social.
  7. Personnes âgées.